Virtualiser une machine physique dans une stratégie

globale de dématérialisation informatique

Virtualiser une machine physique dans une stratégie globale de dématérialisation informatique

Virtualiser des machines physiques, pc et serveurs, permet à une entreprise de réaliser d’importantes économies, notamment sur le poste de l’achat de matériels et logiciels informatiques. Cependant, un projet de virtualisation des machines physiques requiert une planification soigneuse de toutes les étapes dans le double objectif de limiter les inconvénients liés à la phase migratoire et d’optimiser l’efficacité technique de l’opération.

En effet, il est recommandé de commencer par dresser une carte des applications et machines physiques candidates à la virtualisation afin d’élaborer la meilleure stratégie. Le taux de charge des serveurs constitue un facteur important pour identifier les machines dont les ressources sont peu exploitées et qu’il vaut mieux virtualiser en priorité. La composante temporelle doit également être prise en compte : en effet, il vaut mieux répartir les applications virtuelles sur les différentes machines physiques en fonction de leurs pics d’utilisation pour éviter les mauvaises surprises en cas d’utilisation intensive simultanée.

La solution AppliDis Fusion éditée par Systancia est munie d’une fonction intelligente inspirée des technologies de détection des usages et qui équilibre les charges en fonction de l’analyse des comportements d’utilisation. Cette fonction répartit en conséquence les ressources serveurs disponibles sur les machines physiques virtualisées.

Le logiciel de virtualisation AppliDis Fusion propose une solution intégrée pour virtualiser des machines physiques. Il permet d’administrer facilement les postes de travail et applications virtualisées au moyen d’une console web facile à prendre en mains.

En savoir plus sur la virtualisation d'une machine physique